logo google

Google, un moteur de réponse ?

Google, ce moteur de recherche qui donne des réponses

C’est bien connu, quand on utilise Google c’est pour chercher l’information dont on a besoin. Mais on observe depuis quelques temps le phénomène inverse, plus besoin de rechercher l’information, Google vous l’a donne !

Les questions du type 5W ou QQOQCCP

C’est ce qui a permis à Google de devenir un moteur de réponse, répondre à des questions. Il est devenu fréquent pour le moteur de devoir répondre à des questions du type « What, Why, Who, When, Where » qu’on pourrait traduire par « Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi ».

Le moteur est presque devenu incollable, il trouve grâce à ce type de questions l’information que vous cherchez.

photo écran sur l'expression comment faire un mojito

Un exemple tout simple « Comment faire un mojito ? »

Vous avez tous les ingrédients, la quantité et vous n’avez plus qu’à faire, magique !

Mais ce n’est pas tout, on peut également noter la présence de la partie « Autres questions posées ».

Le moteur lie à votre requête les autres questions qui sont également fréquemment demandées et qui ont un rapport avec votre requête actuelle, évidemment.

 

capture écran sur la requête combien de temps garder les factures

Autre requête « Combien de temps garder les factures ? »

Vous pouvez voir que vous n’êtes plus dans la recherche. Vous accédez directement à l’information.

Fini donc l’époque de taper les mots clés dans un sens ou un autre pour pouvoir trouver ce que l’on cherchait.

 

Les différentes mises à jour des algorithmes du moteur Google en disent long, je les décrypte pour vous.

L’algorithme Hummingbird dit Colibri

L’algorithme a été développé et publié courant 2013 pour améliorer toujours et encore plus la pertinence des résultats ; notamment par une meilleur compréhension de l’intention des requêtes de l’internaute.

L’algorithme est capable d’analyser une séquence de mots qui forment la question posée. Concrètement cela permet au moteur de comprendre le sens général de la requête et ainsi de lui donner une sélection de résultats pertinents.

Résultat, les requêtes du types 5W ou QQOQCCP ont explosé ces dernières années, comme le démontrent les illustrations.

Cela s’explique par la capacité de l’algorithme de pouvoir analyser 3 types d’intentions de recherche :

  • L’intention d’information : la recherche porte sur une personne, une recette de cuisine, une astuce pour faire quelque chose.
  • L’intention de navigation : la recherche concerne plutôt le site officiel d’une institution ou d’une organisation.
  • L’intention de transaction : la recherche porte sur des informations concrètes pour trouver une entreprise, restaurant ou un produit.

Pour en apprendre plus sur l’algorithme Colibri, je vous conseille cet excellent article d’Eskimoz.

Google Home, la continuité d’un moteur de réponse

Si vous avez bien suivi, vous comprenez maintenant tout l’intérêt de Google de devenir un moteur de réponse. Grâce à cet axe de développement choisi par Google, il peut maintenant vendre ses Google Home avec l’assurance de pouvoir apporter une réponse à chaque requête. En effet, vendu comme un assistant personnel, les nombreuses questions que vous lui poserez seront de l’ordre des QQOQCCP.

Évidemment, le Google Home ce n’est pas que ça, et si vous voulez en savoir plus c’est par ici.

Un impact non négligeable en SEO

Vous l’aurez compris, Google tend de plus en plus à apporter des réponses, il est donc important de saisir rapidement cette nuance en matière de SEO. Imaginons, vous vendez des chaussures sur Internet, vous alimentez un blog, la stratégie la plus évidente pour attirer du trafic et générer des leads sera d’écrire des articles qui apportent des réponses !

A titre d’exemple les requêtes du genre : « Comment nettoyer chaussure en cuir » ou « Comment choisir chaussure running » vous apporteront visibilité et intérêt. De part le moteur Google qui considérera votre contenu comme pertinent et d’autre part l’internaute qui trouve la réponse à sa question. Mais j’écrirais un article qui rentrera beaucoup plus dans le détail prochainement.

En conclusion, si vous avez compris mon raisonnement à travers cet article, Google tend à devenir de plus en plus un moteur de réponse. Premièrement par les internautes, avec le type de requêtes posées au moteur (QQOQCCP) qui ont modifié le rapport requête/recherche en requête/réponse. Deuxièmement, l’instauration par Google d’un algorithme permettant d’analyser les intentions de l’internaute et de lui apporter le contenu le plus pertinent.

Si vous aussi vous pensez que Google tend de plus en plus à devenir un moteur de réponse ou pas, faites moi part de vos avis sur le sujet j’y répondrais avec plaisir !

1 Comment

  • Florent Gardan 11 décembre 2017 at 12 h 22 min

    Très bon article Rafaël ! Ce dont tu parles dans ton article, c’est ce que l’on appelle les positions 0 de Google. Celles-ci représentent clairement l’avenir. Pour le moment, il n’existe aucune action à réaliser de notre part pour dire à Google d’extraire telle ou telle information pour les afficher en position 0. C’est pourquoi, il est absolument nécessaire de bien travailler ses contenus de façon à faire de la longue traîne et croiser les doigts pour que Google remarque ces contenus. De cette manière, si le dit contenu répond effectivement à une question alors le moteur de recherche pourra choisir d’afficher certains extraits qui répondent à la requête de l’internaute en position 0.

    Reply

Leave a Comment